Les Atals vivent en marge de la logique, leur territoire est traversé par un axe central le long duquel s’organisent les domaines périphériques. Chaque domaine à ses particularités propres. La végétation, les saisons et même la temporalité peuvent changer d’une zone à l’autre.


Crystal Palace navigue entre photographie, écriture et son, pour développer un récit fragmentaire à propos d’un territoire liminaire entre réalité et fiction. La lecture croisée entre les différents médias, explore les lignes de tension qui circulent entre imagination, mémoire, et notion d’identité.

Le texte qui accompagne le projet est une courte fiction sur l’oubli. Un homme, frappé d’amnésie suite à un accident, est recueilli par une communauté essentiellement féminine. Elles le soigne et lui donne le nom de Bird. Sous forme de journal la narration décrit l’espace géographique qu’il parcourt et consigne ses rencontres.

Crystal Palace is a project combining electronic painting, photography, sound and writing. Based on a short fiction about amnesia, this work plays with tensions between media, exploring imagination, image and matters of identity.

Using Format